L’application Tesla mise à jour, des nouveautés ?

L’application Tesla mise à jour, des nouveautés ?

Tesla vient de mettre à jour son application mobile. Au programme, une interface remaniée, une pléthore de fonctionnalités inédites et un accès direct à la boutique en ligne du constructeur, le Tesla Shop. Faisons le point ensemble.

Alors que Tesla vient de confirmer que la pénurie mondiale de puces électroniques entraînera des retards de livraison, le constructeur américain vient de mettre à jour discrètement son application mobile. Plus qu’un simple patch, l’appli Tesla profite ici d’une refonte majeure avec de nombreuses nouveautés au programme.

En premier lieu, l’interface de l’appli a été totalement remaniée pour un résultat plus sobre, plus élégant mais aussi plus intuitif pour l’utilisateur. Les différents onglets sont parfaitement visibles (Contrôles, Ventilation, Position, Sortie Auto, Sécurité, Mise à niveau, etc.) et accessibles en un clic. Mais la nouveauté principale réside dans la possibilité d’accéder directement à la boutique en ligne du constructeur, Tesla Shop, directement depuis l’application.

Pour les utilisateurs français toutefois, il s’agit d’une simple redirection vers le site internet de la boutique. Depuis l’onglet Mise à niveaux, vous pourrez en revanche acheter différentes fonctionnalités supplémentaires pour votre véhicule, comme les sièges arrières chauffants pour la Model 3 SR+ ou encore les capacités de conduite entièrement autonome (facturées 3700 €).

 

Quelles nouveautés pour l’application Tesla ?

Parmi les nouveautés notables, nous avons pu observer une refonte complète de l’interface, de nouvelles fonctions et un accès direct à la boutique en ligne Tesla Shop. Pour information, l’application mobile Tesla jouera un rôle important lorsque l’entreprise ouvrira son réseau de Superchargeurs aux véhicules électriques autres que Tesla.

L’un des plus grands changements apportés à l’application Tesla est la boutique Tesla Shop, qui permet aux propriétaires de commander des accessoires et d’autres articles pour leur véhicule directement depuis leur appareil mobile. Néanmoins, pour le moment, l’accès en France est une simple redirection vers le site internet de la marque. C’est ici que l’on peut également activer quelques fonctions supplémentaires, comme les sièges chauffants sur une Model 3 SR+ ou les capacités d’Autopilot.

Outre l’accès direct à la boutique Tesla, la nouvelle application offre également des graphiques améliorés qui décrivent avec précision la configuration des véhicules, comme la couleur des sièges à l’intérieur des voitures. La page d’aide de l’application a également été remaniée, et une page de didacticiels vidéo — qui explique comment utiliser correctement les fonctionnalités d’une Tesla — a également été mise en place.

Il est aussi possible de lancer des commandes rapides sans attendre le chargement complet de l’application, et surtout le réveil de la voiture, pour ouvrir un coffre ou verrouiller les portes par exemple. Sur l’ancienne application, il était nécessaire d’attendre plus de 10 secondes avant de lancer les commandes souhaitées.

Il est également possible de visualiser l’historique de Supercharge et vous avez désormais la possibilité de payer vos charges directement depuis l’application, ainsi que les frais d’entretien. Néanmoins, cette fonction n’est pas encore déployée en France.

Les batteries pointées du doigt

En effet, une Tesla nécessite plus d’eau pour s’éteindre. Les pompiers utilisent en moyenne 1850 à 3700 litres pour une voiture classique, contre 111 000 à 148 000 litres pour une Tesla. Et parfois plus, si les batteries sont particulièrement coriaces.

C’est ce qui est arrivé le 12 août dernier, lorsqu’un conducteur sous l’emprise de l’alcool a percuté un feu de circulation.

Selon Thayer Smith, chef de division de l’AFD (Austin Fire Department), les Tesla  » fonctionnent évidemment entièrement sur batterie. Il y a donc une batterie sous le cadre, ce qui rend l’accès difficile. De plus, une fois qu’elles brûlent, elles sont extrêmement difficiles à éteindre et elles se rallumeront.  »

Résultat, les pompiers doivent suivre une formation pour apprendre à contrôler ce genre d’incident. Et être patient. Comme on le voit sur le tweet ci-dessus, les pompiers sont restés sur place 30 minutes de plus afin de s’assurer que la batterie ne prendrait pas feu à nouveau.

 

Charles