Spotify teste un abonnement à 0,99 dollar

Spotify teste un abonnement à 0,99 dollar

Comment faire basculer les utilisateurs gratuits vers des modèles payants ? C’est la question que se posent tous les services populaires du moment. Après YouTube qui lance son abonnement YouTube Premium Lite à bas prix afin de se passer notamment de la publicité, Spotify tente un nouveau service payant… à moins d’un tout petit dollar.

Voyant que son nombre d’abonnés à 9,99 euros par mois ou à tout autre service payant ne gonfle plus vraiment, Spotify essaie d’aller draguer le gros de ses utilisateurs en leur faisant miroiter une offre « presque gratuite », mais avec forcément quelques concessions sur l’usage.

 

Une nouvelle option payante pour Spotify

Il semble que la création de nouvelles formules d’abonnement au tarif intermédiaire soit la tendance du moment. Après YouTube Premium Lite (6,99 dollars par mois, sans publicité) c’est au tour de Spotify d’y songer.

Une première batterie de tests a été lancée. Le nouvel abonnement, baptisé Spotify Plus, coûte 0,99 dollar par mois et combine des éléments des abonnements gratuit et premium existants. Le service comporte toujours de la publicité entre les morceaux, comme le service gratuit.

En revanche, le nombre de titres que vous pouvez écouter par heure n’est pas limité. Aussi, les abonnés ont la liberté de choisir les titres qu’ils souhaitent écouter, sans être limités à la lecture aléatoire des albums et des listes de lecture (playlists).

 

Une fonctionnalité encore en phase de test

Spotify précise à The Verge que cette fonctionnalité est actuellement en phase de test avec une petite quantité d’utilisateurs sélectionnés : « Nous menons actuellement un test d’un plan d’abonnement financé par la publicité avec un nombre limité de nos utilisateurs. »

La plateforme mentionne qu’aucune décision n’a encore été prise et que tout dépendra des retours : « Parfois, les tests finissent par ouvrir la voie à une nouvelle formule d’abonnement, parfois, à nous fournir des apprentissages. »

Spotify Plus pourrait permettre à l’entreprise de se développer davantage, elle qui a porté son nombre d’utilisateurs actifs mensuels à 365 millions en 2021.

On devine que l’objectif de cet abonnement est de séduire, puis de convertir une fraction des utilisateurs gratuits en abonnés. Dans tous les cas, la nouvelle formule est facturée 0,99 dollar (probablement 0,99 euro), soit dix fois moins que l’abonnement Personnel à 9,99 dollars (9,99 euros en France).

Spotify Plus, les avantages du payant et quelques contraintes du gratuit

Selon The Verge, l’entreprise suédoise testerait actuellement un forfait à 0,99 dollar (moins d’un euro) qui ne ferait pas sauter les publicités, mais permettrait en revanche d’avancer autant de fois les morceaux durant l’écoute (limité à six par heure dans l’offre gratuite). Il est même possible de sélectionner des chansons spécifiques sur un album ou une playlist.

Baptisé Spotify Plus, l’abonnement est actuellement à l’essai auprès de certains utilisateurs du service de streaming musicaux. Il s’agit finalement d’un mix entre les options payantes (saut de chanson, sélection des titres…) et gratuites (publicité présente) qui pourrait séduire ceux qui rechignent à sortir quelques euros pour avoir une totale liberté d’écoute.

Ces nouveaux abonnés continueraient ainsi à financer la publicité a minima en échange d’un peu plus de flexibilité dans les usages. Depuis longtemps, les services de streaming audio réfléchissent à proposer des offres où la publicité serait encore en partie une source de financement contre un abonnement à prix dérisoire. Jusqu’à présent, cela n’a pas toujours souri.

 

Une cinquième offre Premium ?

Pour Spotify, c’est une manière de fidéliser une clientèle pas encore prête à payer 10 € par mois, mais qui souhaiterait tout de même alléger les contraintes sur son écoute mobile. Si cette offre vient à être officialisée, elle rejoindra les quatre autres offres Premium qui s’étalent de 4,99 € par mois à 15,99 € par mois.

En multipliant ses offres, Spotify espère convaincre de plus en plus de personnes de s’abonner à une offre payante. L’entreprise sort d’une année difficile avec les confinements mondiaux qui ont laissé peu de place à l’écoute musicale dans la voiture ou dans les transports en commun. Selon le site Les Jours, la durée d’écoute durant la première semaine de confinement l’année dernière aurait baissé entre 5 et 15 %.

 

Charles